Les idées reçues
sur le photovoltaïque

Le recyclage des panneaux photovoltaïques pose problème.

Découvrez la réponse

FAUX !

Rappel de base : un panneau photovoltaïque (modules au silicium composant 90 % du marché) se compose de :
– Silicium : matière de base des panneaux avec laquelle sont fabriquées les cellules photovoltaïques ;
– Polymères (EVA) : matériaux d’encapsulation qui assurent la protection mécanique des cellules ;
– Plaque de verre ;
– Cadre aluminium : assure la protection mécanique et la fixation sur un support de l’ensemble ;
– Des pièces plastiques.
Après séparation mécanique des câbles, boîtes de jonction et cadres métalliques, le recyclage des modules à base de silicium cristallin peut suivre deux voies.
1) Celle du traitement thermique va permettre d’éliminer le polymère encapsulant en le brûlant et de séparer ainsi les différents éléments du module photovoltaïque (cellules, verre et métaux : aluminium, cuivre et argent).
2) Celle du traitement chimique consiste à broyer l’ensemble du module puis à extraire des matériaux secondaires par fractions, selon différentes méthodes.
Une fois séparées des modules, les cellules subissent un traitement chimique qui permet d’extirper les contacts métalliques et la couche anti-reflet.
Ces plaquettes recyclées sont alors :
• Soit intégrées dans le process de fabrication de cellules et utilisées pour la fabrication de nouveaux modules, si elles ont été récupérées dans leur intégrité,
• Soit fondues et intégrées dans le process de fabrication des lingots de silicium.
Ces processus sont les plus avancés de leur catégorie.
De ce fait, un module photovoltaïque est recyclé à hauteur de 90 %.
Par arrêté gouvernemental en date du 24 décembre 2014, l’éco-organisme PV Cycle France a obtenu l’agrément officiel des pouvoirs publics pour assurer la collecte et le traitement des panneaux photovoltaïques usagés en France dans le cadre de la réglementation DEEE sur les déchets électroniques entrée en vigueur en août dernier.

L’électricité solaire
permet de lutter contre
le réchauffement climatique.

Découvrez la réponse

VRAI !

L’un des problèmes majeurs causés par l’utilisation des énergies dites fossiles est l’émission de gaz à effet de serre (CO²). Plus le nombre d’installations photovoltaïques sera important moins la France aura besoin de produire de l’électricité à partir de matières premières polluantes. Choisir de devenir un producteur d’énergie renouvelable est favorable à l’environnement.

Les tarifs de rachat d’EDF changent tous les ans.

Découvrez la réponse

FAUX !

Les tarifs de rachat du kWh sont fixés à la signature du contrat entre le producteur (vous) et l’acheteur (EDF ou autre). Ils restent valables pendant 20 ans, soit l’intégralité de la durée de l’accord. Les prix sont toutefois indexés sur le coût du travail et l’indice des coûts de production ; il peut donc y avoir de légères variations positives ou négatives pendant la durée du contrat.

Les panneaux solaires nécessitent un entretien régulier et fastidieux.

Découvrez la réponse

FAUX !

Les panneaux solaires sont nettoyés naturellement par la pluie et ne nécessitent aucun entretien particulier.
Certains environnements peuvent cependant les salir plus rapidement. Un simple nettoyage à l’eau peut être réalisé.

La durée de vie des panneaux est trop courte pour que l’installation soit rentable

Découvrez la réponse

FAUX !

Les panneaux en eux-mêmes ont une durée de vie comprise entre 20 et 35 ans suivant les modèles. Le minimum de 20 années de fonctionnement correspond à la durée du contrat proposé par EDF. Donc, à moins d’un dysfonctionnement, les panneaux ne posent statistiquement pas de problèmes pour que l’opération soit rentable.

Les panneaux solaires photovoltaïques ne sont rentables que dans le sud.

Découvrez la réponse

FAUX !

Le point-clé lorsque l’on parle de photovoltaïque, et une des principales différences vis-à-vis du solaire thermique, est qu’il nécessite non pas de la chaleur mais de la lumière pour fonctionner. La température n’a donc aucune influence sur la production. Cela dit, l’ensoleillement n’est pas le même partout. La valeur varie entre 1.500 heures/an à Charleville-Mézières, et 2.946 heures/an à Aix-en-Provence. Cela donne une vente de la production photovoltaïque comprise entre 1.200 et 2.500 €. En déduisant les aides du prix de l’installation, on obtient bien un retour sur investissement compris entre 6 et 10 ans. Le Nord et l’Est sont donc des régions rentables pour le photovoltaïque !

Les panneaux solaires sont fragiles et risquent de s’abimer et de se casser.

Découvrez la réponse

FAUX !

La certification internationale (IEC161215), obligatoire pour la mise sur le marché des panneaux, impose des tests de résistance, dont la grêle. Très peu de sinistres sont constatés sur les installations

Nom de la société*

Nom du contact*

E-mail*

Téléphone*

Mobile

Adresse Postale*

Interêts (dans le cadre d'un devis)
Modules PhotovoltaïquesSystèmes de MontageOnduleurs
Mise à la terre Terragrif™AutoconsommationAutres

Sujet*

Message*

Tous les champs suivis d'un (*) sont obligatoires

[mathcaptcha mathcaptcha-190]